• Les rendez-vous de l'Amicale de Kermouster

    Les rendez-vous de l'Amicale de Kermouster

    L’Amicalde Kermouster a tenu son assemblée générale, dans la salle de La Cambuse, en fin d’après-midi le jeudi 27 avril dernier. Une AG de confirmation puisque le bureau dans son ensemble a été encouragé à poursuivre son action. Bureau inchangé mais complété par un nouveau membre en la personne d’Erwan Guillou. La  programmation des actions à mener dans les prochains mois a été fixée. En voici le détail :

    -          Nettoyage des plages et grèves le 21 juin. Le rendez-vous des volontaires est fixé à 10 h sur le parking de l’île à Bois. L’Amicale fournira les sacs poubelles

    -          Pour le vide greniers du dimanche 23 juillet, l’Amicale organisera une réunion le lundi 10 juillet (18 h) à La Cambuse.

    -          Le samedi 5 août, c’est la date choisie pour le désormais traditionnel « Pique-nique des voisins »

    -          Le rendez-vous des « Peintres en herbe » est maintenu. Ce sera le jeudi 10 août. Le thème reste à définir

    -          L’Amicale retient  les samedi 26, dimanche 27 et lundi 28 pour les festivités (concours de boules notamment) qui entourent cette cérémonie religieuse désormais fixée au dernier dimanche du mois d’août. Les adhérents sont conviés à la réunion préparatoire qui se tiendra le mercredi 9 août, à La Cambuse

    -          Le goûter de fin d’année est fixé au dimanche 17 décembre, à partir de 16 h, à La Cambuse

    Les membres du Bureau.- Président, Daniel Hallot ; vice-présidente, Eliane Tarin ; trésorier, Jean-Louis Champion ; secrétaire, Jean-Pierre Rougié ; membres, Elisabeth Crenn, Catherine Gaillemain, Christine Le Meur et Erwan Guillou.

     

    Les rendez-vous de l'Amicale de Kermouster

     

    Un nom pour la salle d’exposition

     

    Au chapitre des questions diverses, l’Amicale a noté la suggestion émise par Daniel Hertzog consistant à donner un nom à la salle d’exposition, en avançant celui de l’artiste peintre Charles Thorndike (1875-1935) qui a vécu à Kermouster.

    Une exposition, qui s’est tenue voilà vingt et un ans dans cette même salle (voir extrait de La Presse d’Armor, d’août 1996), avait rappelé que ce peintre d’origine américaine, mais ayant choisi de vivre en France, a joué un rôle non négligeable pour la réputation de Lézardrieux. De nombreux autres peintres, plus célèbres que lui (Maximilien Luce, Paul Signac, Henry de Waroquier, George Rouault) ont connu la maison de Kermouster où Charles Thorndike et son épouse avaient jeté l’ancre. Matisse y aura fait au moins un séjour.

    L’Amicale a pris acte de cette suggestion, sans donner quitus à une suggestion qui ne semble pas avoir convaincu, pour l’heure, la majorité des présents..  Charles Thorndike est encore pour beaucoup un célèbre inconnu..

    Ayant eu à le défendre à l’occasion de cette assemblée générale, il nous faut sans attendre, confirmer notre point de vue.

    Selon nous, le choix de Charles Thorndike s’impose pour plusieurs raisons/

    -          Cette salle, qui accueille tout au long de l’été des expositions vente, mérite de porter le nom d’un artiste peintre, puisque telle est désormais sa vocation.

    -          Certes, le nom de Charles Thorndike n’est pas connu du grand public mais les amateurs d’art ne sont pas sans rencontrer son nom dans leurs pérégrinations dans les salles de vente.

    -          Même si sa peinture n’a pas eu le même éclat, il a fait de Kermouster un port d’attache pour d’autres talents, que nous venons de citer.

     

    Rien que cela suffirait à justifier le choix se portant sur le nom de Charles Thorndike.

    Mais, il y un élément que la municipalité se doit de  prendre en compte puisqu’il il lui faudra, in fine, décider du nom. Cet Américain a, alors qu’il avait 40 ans, rejoint le front en 1915 où il va servir en tant que brancardier. Ce ne sont pas les diplômes de reconnaissance qui manquent.

     A la date de son engagement, l’Amérique n’était pas encore officiellement partie prenante dans le conflit. Thorndike aura en quelque sorte devançé l’appel. C’est tout à son honneur.

     Il serait donc de bon ton que la Commune marque, à son tour, sa reconnaissance, en donnant à cette salle d’exposition le nom « Espace Charles Thorndike ». La commémoration du Centenaire de l’Armistice, l’année prochaine, est une belle opportunité à saisir. A défaut d’être un Kermoustérien de souche, Charles Thorndike l’aura été de cœur. Comme Brassens et Paul Le Flem l'ont été pour Lézardrieux.

    Les rendez-vous de l'Amicale de Kermouster


  • Commentaires

    1
    mp
    Mercredi 3 Mai à 18:33

    Un nom pour cette salle ........ tout simplement "Ti-Skol", gardons l'âme bretonne de notre petit village !!

    Ceci dit, il doit bien y avoir des solutions pour rendre hommage à ces talentueux artistes qui auraient

    séjourné  à Kermouster.

    2
    Jeudi 4 Mai à 11:07

    Bien que navré de n'avoir pas su, d'emblée, vous convaincre, je prends note de votre suggestion. Mais que je sache, Brassens n'était pas un Breton pur jus. Pour Paul Le Flem, je pourrais en dire autant puisqu'il est né à Radon, dans l'Orne, mais je vous le concède, ce cmompositeur français a porté fièrement ses origines bretonnes. Dans son cercle familial on parlait le Breton...

    En tout état de cause, je maintiens mon point de vue. Cette ancienne salle d'école a désormais une autre vocation. Lui donner le nom d'un peintre, fut-il Américain d'origine, n'est pas une hérésie.

    3
    mp
    Vendredi 5 Mai à 17:53

    Peu importe que ce peintre soit Américain , tu évoques Brassens et Paul Le Flem, ces noms bien connus interpellent un bon nombre de gens.........

      

    Ceci n'est pas une affaire d'état Claude !!!!!!!!

    Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :