• Sunlights entre fraîcheur et pluie

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

    La semaine qui vient de s’achever n’a pas eu les saveurs de l’été. C’est le moins que l’on puisse dire. Aux rafales de vent se sont ajoutées de fortes averses. Le traditionnel vide greniers (dimanche 23 juillet) a cependant bénéficié de la clémence des cieux toute la matinée, la pluie ne faisant son retour qu’à l’heure de la renverse de la marée.

    Tout au plus, les organisateurs de cette journée de brocante (l’Amicale de Kermouster) ont eu à déplorer  une dizaine d’annulations de réservations d’emplacement, ce qui a ramené le nombre d’exposants à une petite trentaine.

    Des exposants qui, globalement, n’ont pas regretté d’avoir fait le déplacement car l’essentiel de la chine se fait généralement avant que ne flotte dans l’air l’odeur des merguez et des saucisses grillées. Chute des températures donc, mais chaleureuse ambiance.

    Et d’ailleurs, qu’importe les caprices de la météo, l’été est là et bien là. Avec sa kyrielle d’occasions à divertissement. Cela s’est fait sentir tout particulièrement du côté de La Cambuse.

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

    Qu'on se le dise une fois pour toute, Kermouster c'est là!

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

     

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

     

    Karaoké à La Cambuse

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

     Jeudi 20, Pablo et Sidonie, des habitués du lieu, ont donné le la en interprétant, à même la terrasse, un répertoire axé sur la belle chanson française. De cette chanson, il en a été également question, samedi soir, dans l’arrière salle de l’estaminet. Le duo Yza & Laurant, comme l’an passé, proposait une soirée karaoké.

    Sous les sunligts, tout ce que compte le hameau comme forces vives a honoré le rendez-vous. On peut dire, sur l’air de la célèbre chanson de Rika Zaraï (Sans chemise et sans pantalon), que cela s’est fait « sans complexe et sans ambition ». Point de concours à la clef pour ce pot-pourri qui vous fait naviguer entre le Chaud Cho Chocolat des juniors et La bonne du curé des seniors, en passant par La Corrida et La Fille du coupeur de joints. On ne nous en voudra pas de ne pas être me mesure de citer toutes celles et  ceux qui s’en sont venus, micro à la main, mettre les mots sur leurs cordes vocales.

     L’été est donc là et bien là. La salle d’exposition ne se désemplit pas et il ne passe désormais plus une semaine sans qu’il y ait un concert dans la chapelle. Nous reviendrons ultérieurement sur l’exposition vente de l’aquarelliste Isabelle Plumier-Lagrange ainsi sur la soirée « Ménestrelle » de la musicienne Jeanne-Marie Gilbert. 

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

    Sunlights entre fraîcheur et pluie

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :