• Le pique-nique a bénéficié de la clémence des cieux

    Le pique-nique a bénéficié de la clémence des cieux

    Certes il n’y a pas que dans le domaine des prévisions météorologiques que l’on ne sait plus à quel saint se vouer, mais ce dimanche 7 août, Saint Gaëtan s’est amusé à nous faire craindre le pire. Alors que l’on pensait bénéficier de son appui pour nous placer sous l’anticyclone des Açores, la pluie s’est mise à tomber au moment même où quelque quatre-vingts Kermoustériens s’apprêtaient à prendre place autour des tables, installées dans l’enclos faisant face à La Cambuse, pour le traditionnel pique-nique de l’été. Une pluie tiède, portée par le souffle d’une légère brise. Fort heureusement, tout laisse à penser qu’au-dessus de la couverture nuageuse, qui venait de s’étaler sur l’estuaire, Sainte Gwerbroc’h aura su, elle, jouer de son influence pour que cet après-midi festif ne soit pas irrémédiablement gâché. Le soleil fera très vite sa réapparition avec juste ce qu’il faut d’intensité pour ne pas s’obliger à porter casquette. La pluie tentera une nouvelle incursion alors que les agapes touchaient à leur fin mais ce n’est pas elle qui aura le dernier mot. Le soufflet de l’accordéon de Nadine Lorin ponctuera de façon on ne peut plus agréable ces quelques heures de partage et d’échange.

     Pour avoir « papillonné » de table en table, nous sommes en mesure d’affirmer que ce premier rendez-vous  du mois d’août fait désormais partie des « incontournables ».  Dans un cadre d’une beauté incontestable, rehaussé cette année par une prairie fleurie d’où émergent le jaune, le bleu, le blanc et le rouge des escholtzias, bleuets, marguerites et autres coquelicots, ce pique-nique n’a engendré que de la satisfaction. Donc, l’année prochaine « on remettra le couvert ». Rendez-vous au 6 août 2017.

     Dans le courant de ce mois d’août 2016, les Kermoustériens vont avoir d’autres occasions de se rassembler. Dès ce jeudi 11, ce sera autour des enfants qui auront bien voulu participer à la journée Peintres en herbe. Le jury fera connaître ses conclusions en fin d’après-midi. Puis viendra l’heure de faire sonner la cloche de la chapelle pour le traditionnel Pardon Avec à la clef, trois jours de festivités.

    Pour l’heure, on croise les doigts. On espère que le maître verrier aura pu, d’ici le 28 août, mettre en place le nouveau vitrail. La maquette de ce vitrail qui fait office de trompe l’œil et l’échafaudage qui empêche d’ouvrir le porche ne sauraient gâcher la fête du saint Maudez.

     Concluons ce billet en signalant l’initiative prise par Yves Missenard. Il s’est plu à fixer l’éphémère, huit heures durant, en utilisant le procédé Timelaps (image accélérée). Ce qui nous vaut de découvrir une vidéo originale, sur le ballet des nuages et des bateaux naviguant sur l’estuaire.

     

    Copiez et cliquez sur l’adresse ci-après !

     https://www.youtube.com/watch?v=lVEWzwOaKwc

     

    Le pique-nique a bénéficié de la clémence des cieux

    Le pique-nique a bénéficié de la clémence des cieux

    Le pique-nique a bénéficié de la clémence des cieux

    Le pique-nique a bénéficié de la clémence des cieux

     

    Le pique-nique a bénéficié de la clémence des cieux

    Le pique-nique a bénéficié de la clémence des cieux

    Le pique-nique a bénéficié de la clémence des cieux

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :