• Le Pardon sous la clémence du ciel

    Le Pardon sous la clémence du ciel

    Entre le pardon et le pèlerinage, la nuance est grande. La Bretagne, comme on le sait, est riche en fêtes religieuses qui honorent localement un saint. Il en est ainsi de Saint Modez  dont les fidèles cultivent la mémoire dans plusieurs localités de la Presqu’île. Cela n’a rien à voir avec le Tro Breiz dont nous avons eu l’occasion de parler récemment puisque les pèlerins ont été amenés, cette année, à faire une halte à Kermouster. Ce jour là, quelque 1700 personnes ont foulé les chemins qui mènent, par la côte, de Pleubian à Lézardrieux. Ce dimanche 26 août, jour de pardon dédié à Saint Modez, on n’était plus dans cet ordre de grandeur. Pour autant la chapelle s’est avérée, une fois encore, trop petite pour accueillir tout son monde.

    Au lendemain du recueillement autour de la dépouille de la regrettée Sylvie  Çaldugaray, il aura fallu, comme si de rien n’était, penser aux préparatifs des festivités qui encadrent, dès le samedi et jusqu’au lundi, la cérémonie religieuse. Une grosse poignée de bénévoles s’est activée ce jour là à préparer les allées pour les concours de boules et à souquer solidement le barnum qui sert à la fois de salon de thé et d’abri en cas de pluie.

    Le Pardon sous la clémence du ciel

     Tout au long de ce week-end, le vent aura été de la partie, notamment, dimanche, en fin de matinée, quand la traditionnelle procession s’est mise en branle pour rejoindre le calvaire. Alors que sur le plan d’eau du Ferlas se disputait la toute aussi traditionnelle régate des Lilas blanc de Loguivy-de-la-mer, les bannières n’avaient rien à envier aux voiles des bateaux. Ça soufflait trente cinq nœuds. Ce qu’il faut pour animer une régate, mais pas au point de mettre à terre les préparatifs mis en place sur le parking de l’île à Bois. Suffisamment quand même pour éloigner, au moins durant quelques heures, le risque de pluie, préjudiciable à la réussite de ce rendez-vous festif

    Le Pardon sous la clémence du ciel

    La cérémonie religieuse a pris un peu plus de temps que d’habitude, mais, le père Yves, qui officiait ce jour là, a eu à baptiser deux enfants. La communauté catholique recevait en son sein, ce dimanche, Lucas et Emilien. De l’épître aux Ephésiens nous ne dirons rien, n’ayant pas été présent et n’étant guère familier des lectures du Nouveau Testament, mais nous avons ouï dire que cela avait quelque peu interpellé l’assistance. En bien ? En mal ? Seuls celles et ceux qui ont écouté le sermon seraient en mesure de le dire.

    Le Pardon sous la clémence du ciel

     Après la procession, qui cette année ne bénéficiait pas de la présence des cornemuses et bombardes, tout le village s’est réuni sous un barnum installé à même le point de vue, à deux pas de La Cambuse. Le pot du maire fait aussi partie de la tradition. Nous ne ferons pas le reproche à Marcel Turuban de n’avoir pas saisi l’occasion pour tenir un discours nous faisant part des intentions de la commune concernant l’avenir du café épicerie. Quarante huit heures tout juste après avoir honoré la mémoire de Sylvie au cimetière, l’heure était encore à la décence. Il faut savoir donner du temps au temps.

    Le Pardon sous la clémence du ciel

    La fête du dimanche après-midi aura bénéficié d(un temps agréable et s’est déroulée dans un fort courant de sympathie. Pour l’Amicale de Kermouster, elle constituera un bon cru.

    Les jeux en bois n’ont pas connu de temps morts. Les préposées aux crêpes n’ont eu de cesse de faire fonctionner l’huile de coude. Entre l’incontournable riz au lait et les crêpes, vingt litres de bon lait de vache, généreusement offerts,  y seront passés.

    Le Pardon sous la clémence du ciel

     

    Le Pardon sous la clémence du ciel

    Le Pardon sous la clémence du ciel

    Le Pardon sous la clémence du ciel

    Le Pardon sous la clémence du ciel

     Pour mémoire on retiendra que la traditionnelle bourriche contenant des surprises pesait très exactement 18,760 kilos. Une seule gagnante cette année. Quant à la loterie elle n’aura fait que des heureux, alors qu’autour de la buvette les commentaires allaient bon train sur les résultats des deux premiers concours de boules.

    Le Pardon sous la clémence du ciel

    Là encore un bon cru : 35 doublettes le lundi, 32, le dimanche Il y en aura 20 le lundi. On ne saura jamais assez remercier la municipalité d’avoir su répondre à l’attente des organisateurs. Les services techniques, Pierrick se reconnaîtra, ont donné au plateau des jeux une surface roulante à souhait.

    Samedi, pour cause de nuit tombante, les demi finalistes se partageront les deux premiers prix. Idem le lendemain, cette fois pour cause de pluie, puisque pluie il y aura quand même eue en toute fin d’après-midi. Bis repetita placent lundi, mais cette fois pour  le motif que les prix répartissant la somme des engagements n’avaient pas été calculés, ce jour là,  de la meilleure manière qu’il soit. Pas assez équitables!

    Le Pardon sous la clémence du ciel

    Le Pardon sous la clémence du ciel

     Un des demi-finalistes exprimera clairement ce mécontentement, somme toute passager : « Nous ne jouons pas pour l’argent ». Une affirmation ô combien rassurante et qui nous fait penser que la relève est sur la bonne trajectoire. Car relève il y a ! Cette année encore, les jeunes ont tenu tête aux vieux de la vieille.

    Nous voulons croire que Maël et Titouan, auxquels sera remis le trophée récompensant des jeunes talents, se sont remis de leur défaite en finale…de la consolante de lundi. L’échec est formateur. En tout cas, un beau point final pour ces trois jours de pardon qui ont bénéficié de la clémence du ciel.

    Promis, juré ! Le concours de l’an prochain sera irréprochable. Ils seront même d'équerre avec le règlement de la Fédération nationale des sports en milieu rural, puisque, là encore, on nous a gentiment glissé le conseil dans l'oreille. La seule garantie sur laquelle l'Amicale ne peut se prononcer tient au temps qu’il fera. Mais qu’on se le dise, à Kermouster, on a l’art et la manière de passer à travers les gouttes.

     

    Le Pardon sous la clémence du ciel


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :