• Le grand virail a retrouvé sa place

    Le grand virail a retrouvé sa place

     Le grand vitrail a retrouvé sa place, ce mercredi 21 février. Pour Julien Lannou, le maître verrier, mission accomplie. Dans les jours prochains, ce sera le retable qui fera l’objet de toutes les attentions.

    Ce retable, classé au patrimoine, avait été démonté en octobre dernier pour permettre au maître verrier d’engager ses travaux. Marcel Turuban, le maire, Loïc Cordon, son 1er adjoint et Marie-Claude Royer, conseillère municipale, sont venus clôturer cette nouvelle phase de la rénovation de la chapelle.

    C’est peu dire que l’entretien des édifices religieux est un sujet de préoccupation pour des élus. Le matin même, la municipalité réceptionnait les travaux de restauration de la chapelle Saint Mathurin de Kermaria, avec, à la clef, une facture de 30193 € TTC. Pour la chapelle de Kermouster, la « douloureuse » est cette fois moins imposante : 3725 € pour le vitrail proprement dit auxquels s’ajoutent 1756 € pour les barlotières, les barres en laiton forgées par Marius Henry de Lézardrieux. Ne parlons pas du budget qu’il faut consacrer à l’église Saint Jean-Baptiste de Lézardrieux !

     

    D’autres travaux de restauration en vue

     A Kermouster, ces dépenses font suite à celles engagées pour la rénovation complète de la toiture et la mise en place de nouveaux vitraux. En avril, prochain il conviendra de mettre à nouveau la main au portefeuille lors du retour des ex-voto qu’il a fallu, sans attendre, placer dans les mains des experts. Plus tard, c’est l’ensemble du statuaire auquel il va falloir redonner un nouvel éclat. A cela va s’ajouter, une nouvelle intervention dans le clocher, le support de la cloche ayant fait apparaître des signes de fatigue aux dires de Loïc Cordon. D’ici là, mieux vaudrait peut-être ne pas tirer sur la corde.

    Après la visite de fin de chantier, Julien Lannou a procédé à la remise en place de l’ancien grillage de protection, côté extérieur. De l’avis général, ce n’est pas ce qu’il y a de plus esthétique. Il conviendra peut-être de le remplacer. Mais un grillage de cette dimension pèse à lui seul plusieurs milliers d’euros. Wait and see !

    Clôturons ce volet « finances » en rappelant que pour cette opération de restauration du grand vitrail qui se dresse au-dessus de l’autel, l’Amicale de Kermouster a fourni sa quote-part avec un chèque de 1500 €. Une participation citoyenne qui fait honneur au hameau.

     

    Le réseau des plombs était cassant

     De quoi souffrait de grand vitrail pour nécessiter une telle opération ? « Le verre était en bon état mais le réseau des plombs était cassant et le scellement en ciment était fissuré et descellé, d’où un  problème d’infiltrations » explique Julien Lannou. Concernant le verre proprement dit, l’intervention s’est limitée à « reboucher » un trou bien visible à l’œil nu. Pour le maître verrier, la chance aura été de pouvoir récupérer, pour partie, le morceau manquant. Il reposait derrière le montant central du retable.  Par ailleurs, là où cela s’imposait, l’opération a consisté à insérer du copper foil pour ressouder les pièces fissurées. Il faut avoir un œil avisé pour repérer les pièces qui ont été ainsi réparées. La commission de fin de chantier n’a pu que constater l’excellence du travail accompli.

     

    Meneau et lancettes

     

    Le grand virail a retrouvé sa place

     L’autre grosse partie du travail pour Julien Lannou aura été de travailler l’encadrement en pierre pour poser un nouveau scellement chaux sable, le recours au ciment étant désormais interdit. En préparant ce chantier, Julien Lannou a fait une découverte qui, en soi, n’a peut-être rien d’étonnant.

    A l’origine, l’ensemble devait être soutenu par un meneau, un élément en pierre de taille qui divisait la vitre en deux parties, deux lancettes, terme gothique qui désigne un arc vitré haut et étroit. La photo ci-dessus montre à quoi pouvait ressembler le vitrail à ses origines.

    Pourquoi cela n’est-il pas resté en état ? A quand remonte l’installation de ce grand vitrail qui vient d’être restauré ? Au jour d’aujourd’hui nous sommes infichus de vous le dire.

     

    Le grand virail a retrouvé sa place

    Le grand virail a retrouvé sa place

    Le grand virail a retrouvé sa place

     


  • Commentaires

    1
    Julien L.
    Jeudi 8 Mars à 09:25

    Salud dit Claude,

    Gouc'hemennoù 'vit ar pezh 'teus skrivet. A gwir galoñ.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :