• Kermouster ou un certain art de vivre !

    « Que vos commentaires sont affligeants. Rien ne vous empêche de vous présenter aux élections municipales. Il n'y a aucun doute que vous feriez mieux........
    Toujours négatif, jamais positif. Une passion. Un art... de vivre ?
     »

     Ayant rebondi précédemment sur un commentaire déplorant les modifications apportées à l’ancien café épicerie La Cambuse, je me devais de remettre en ligne cette réaction qui m’accable de tous les maux. Par simple cohérence avec ma façon d’être. Le nécessaire dialogue, qui doit sous-tendre la société, peut prendre des allures de confrontation.

     J’imagine que sous ce patronyme de Nico se cache une personne qui entend, elle aussi, rester anonyme. Comme pour mon précédent interlocuteur ou interlocutrice, je me devais d’agir ainsi, car, au-delà d’une critique de ma façon de voir, cette personne se garde de franchir le Rubicon de l’insulte.

     "Commentaires affligeants". Pour commenter cette appréciation je me mets dans le sillage de Cyrano de Bergerac, histoire de donner à cette amorce de polémique toute sa relativité. Mais tout en sachant aussi que l'humour n'est malheureusement pas la chose la mieux partagée.

     

     Affligeants ?  Ah ! non ! C’est un peu court Nico

    Votre ressentiment méritait de plus amples échos.

     

    Vous auriez pu trouver dans le dictionnaire

    D’autres qualificatifs pour vos commentaires

     

    En variant le ton, par exemple, tenez :

    Attristant, ce que vous écrivez.

     

    Vous prônez les vertus du plein et du délié

    Du mot vous êtes mains et pieds liés.

     

    Déprimants ! Ai-je envie d’écrire

    Pour qualifier votre incompréhensible ire

     

    Vous n’avez pas compris Monsieur

    Ces grandes baies ouvrent  large sur les cieux.

     

    Navrants! Vous dîtes vouloir défendre Kermouster

    En jouant le D’Artagnan des Trois mousquetaires ?

     

    Thuriféraire de l’ancienne salle de classe

    Vous semblez ignorer que le temps passe !

     

    Déconcertants ! Puisque de l’ancienne école

    Vous  ne pensez qu’à un lieu de picole.

     

    Pressez vous de vous y mettre à table !

    Laissez tomber vos a priori lamentables !

     

    Sot ! Vous l’êtes et le  resterez

    Si vous ne prenez pas plaisir à vous y restaurer.

     

    Fâcheux ! Cette cabale

    A l’heure des municipales

     

    La Cambuse en otage

    Voyez donc ma rage !

     

    Telle qu’elle sera demain

    L’effet mer jouera à plein.

     

    Que cela vous plaise ou non

    Même si on lui change son nom.

     

     

    Mais d’Edmond Rostand, n’ayant pas le talent

    Je cesse ici de me montrer râlant

     

    Accablants, déplorables, navrants, décourageants, cruels

    Il y avait d’autres qualificatifs à ramasser à la pelle

     

    Un dernier. Emmer… ! Me semble le plus juste

    Pour dénoncer votre critique injuste.

     

     

    Voilà, cher(e) Nico, ce que vous auriez pu dire pour me contester le droit de donner mon point de vue. Je vous sais gré d’avoir su éviter le travers de l’insulte.

    A l’issue de la célèbre tirade de Cyrano de Bergerac, le vicomte Valvert, qui se moquait de son nez – mon patronyme aurait pu vous y amener – ne répondra que par des piètres insultes : « Maraud, faquin, butor de pied plat ridicule, bouffon ». Il va de soi que m’affubler de tels sobriquets ne m’aurait pas laissé indifférent. Mais il y en a un seul que j’aurais accepté. C’est celui de « poète ».

    Permettez moi de laisser dériver ma pensée !

    Ayant l’âme d’un poète, par vous reconnue, je me prends à rêver. Assis au comptoir (s’il y en a toujours un), je me vois écrire des vers, au pied d’un verre de vin rouge. Quoique! A certaines heures la bière ou le vin blanc sont du meilleur effet.

    N’est-ce pas l’image que l’on se fait généralement du poète ? Un acte solitaire, certes, en recherche d’inspiration. Mais pouvant s’effectuer, compte tenu de la chaleur humaine du lieu, sous le regard complice d’un Kermoustérien venu là pour parler de la pluie et du beau temps, pour passer un bon moment, pour échanger.

    C’est ma façon à moi de positiver en disant que le hameau doit demeurer un lieu de poésie, d’écoute et de partage. Ce n’est en rien développer un esprit de clocher replié sur ses certitudes. C’est au contraire montrer que dans ce bout du monde, on a su conserver ce qui donne du sel à la vie. Ce que tant de gens recherchent aujourd'hui, pour s'échapper du bruit et de la fureur.

    Avec une dose homéopathique d’autodérision en sus, on peut espérer atteindre un certain art de vivre qui, je l'espère, vous conviendra.

    C’est à cela, en tout cas, que devra, en dehors de bien d’autres problématiques, s’attacher à défendre la nouvelle municipalité.

     

     


  • Commentaires

    1
    Coconut
    Vendredi 21 Février à 15:40
    Monsieur Tarin, lorsque l on analyse un peu les billets que vous postez , il serait souhaitable de renommer le blog «  avis personnel et politique de M Tarin » et non blog de Kermouster ... il ne s agit plus d un blog d échange mais bel et bien un blog personnel . Votre vision ( pas forcément partagée ) et lorsqu une personne poste un commentaire, vous reprenez votre plume ... afin d avoir toujours le dernier mot
    2
    Vendredi 21 Février à 16:53

    Si vous preniez la peine de remonter aux sources de cette chronique vous constateriez que le but premier était d'offrir une plate-forme de dialogue et d'échanges, d'abord aux résidents du hameau mais également à toutes celles et ceux qui, d'une façon ou d'une autre, lui accordent de l'intérêt. Vous constateriez ainsi que j'ai émis de nombreuses fois le regret d'avoir intitulé ce blog "Point de vue de Kermouster". Mais, puisque l'objectif premier était de créer une plate-forme, j'ai eu la naïveté de penser que la parole des autres s'y engouffrerait.

    Une parole libre mais publiée si elle respecte pleinement les convenances qui prévalent entre gens civilisés. L'injure, la délation, la diffamation, le racisme, la xénophobie n'y ont pas leur place.

    Je ne sais pas quel est le lien qui vous unit à mon précédent interlocuteur auquel vous venez en quelque sorte de prendre la défense. Là n'est pas le problème. Je regrette l'usage de l'anonymat.

    Pourquoi a-t-on si peur d'apparaître? Le débat peut être contradictoire, vigoureux. Mais  tant qu'il reste rigoureux, argument contre argument,  il a sa raison d'être. C'est en agissant de cette manière que le contestataire de mes écrits peut lui aussi avoir le dernier mot.

    Point de vue de Kermouster a peut-être pour défaut de s'appeler ainsi, mais, persuadez-vous en, il demeure un espace ouvert à qui veut s'en saisir pour donner son propre point de vue! Mais avec les précautions déjà évoquées.

    Coconut? J'y vois comme une résurgence de Stéphane Colaro.

    3
    Kermoustérien!!!
    Vendredi 21 Février à 20:03

    JE SUIS COCONUT !!

    Lecteur depuis très longtemps, j’observe une dérive très acerbe de vos propos.

    Vous n’êtes d’accord sur aucun point avec la mairie, la CAMBUSE apparaît comme votre « chose », votre rendez-vous citoyen n’est-il pas un moyen de faire remonter votre rancœur contre tout ?

    Je vous pose une question :

    Êtes-vous sûr de porter la parole de tous les kermoustériens, (néo et anciens) ?

    Je vous cite :

    Plate-forme de dialogue et d'échanges : réponses houleuses, ironiques assurées

    Je ne sais pas quel est le lien qui vous unit à mon précédent interlocuteur : un accord avec ses écrits suffit

    Pourquoi a-t-on si peur d'apparaître : peut-être par peur d’être montré du doigt  ou critiqué à l’extrême

    Vos propos et photos sur les fenêtres de la cambuse sont un PROJET, avez-vous eu en mains le permis de construire définitif ?

     

    4
    Pirouette
    Dimanche 23 Février à 14:28
    Je suis coconut !!!
    Marre des bobos qui débarque dans notre villages en croyant que tout leur est du
    5
    Rose des vents
    Dimanche 23 Février à 23:10
    Monsieur Tarin , je tiens tout d'abord à
    m'excuser de ne pas avoir prévu d'utiliser de Bergerac , de Vicomte Valbert , ou de Rostand, et j'espère que, comme ca a été le cas pour beaucoup d'autre, cela ne va pas me coûter une "sacrée " remontrance moralisatrice, et hautaine.. je vais tout de même essayer ,en tant que pouilleux Kermousterien, de vous donner mon avis #jesuisnico #jesuiscoconut #jesuispirouette ... et permettez moi de vous le redire ... vous êtes purement exaspérant dans vos réponses ( en plus je viens d'utiliser mon dictionnaire) ... renommez votre blog svp , il n'a plus aucun lien ni lieu d'être avec Kermouster !!!
    6
    Rose des vents
    Dimanche 23 Février à 23:36
    PS : C'est vous qui m'accablez de tous les maux... :)
    7
    Kerm
    Mardi 25 Février à 20:04
    Bah moi j'aime bien sa verve, il est élégant dans son expression, et donne son point de vue-de kermouster-sans se cacher sous un pseudo.
    Il a le droit, non ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :