• Enfin, un vrai temps de chien

    Enfin, un vrai temps de chien

    Ne nous en déplaise, mais nos petits amis de la gente canine  ont, en ce vendredi 16 février 2018, l’opportunité de nous obliger à revoir notre façon de penser. Oui, ce vendredi, premier jour de la nouvelle année du calendrier chinois, il fait, selon eux, un véritable temps de chien. Le soleil brille de tous ses feux, célébrant de la plus belle façon qui soit cette nouvelle année qui fait honneur au meilleur ami de l’homme. A la poubelle l’adage selon lequel l’image du chien est associée au mauvais temps !

    Un premier coup d’œil sur les réseaux canins nous a révélé une jubilation manifeste. Sur oua.ouanadoo, par exemple, la dénonciation de nos excès de langage va bon train. Haro sur « un mal de chien », « une vie de chien », « chienne de vie ». Même les saintes écritures en prennent pour leur grade. C’est peu dire que l’on n’y apprécie pas cette déclaration de Jésus reproduite par Matthieu selon laquelle il ne faut pas donner les choses saintes aux chiens.

    En plein débat sur la parité homme femme, les chiennes s’interrogent sur le sens de l’expression « une femme qui a du chien ». Pourquoi, disent-elles, nous remiser au placard ? C’est peu dire que le qualificatif « c’est une chienne » leur reste à travers les crocs.

    Mais sur ces forums il n’y a pas que les aboyeurs qui font recette. Nombreux sont les intervenants qui se plaisent à saisir l’occasion pour nous rappeler que les Chinois n’ont pas attendu le 15 octobre 1582 date officielle du calendrier grégorien,  pour compter les jours et les mois. Un certain Huangdi, que l’on appela l’Empereur jaune, eut l’idée de faire démarrer la chose l’année de sa naissance, en 2697 avant Jésus-Christ. Confiant ensuite à Bouddha le soin de déterminer le cycle des années.

    A la onzième place, près du Bouddha

    A ce propos, sur oua.ouanadoo comme sur unosaronger ou laissetomberlalaisse, on se plaît à rappeler que  le premier Bouddha invita tous les animaux au réveillon du Nouvel An afin de leur communiquer ses observations. Douze animaux se rendirent à ce rendez-vous. Arrivèrent dans l'ordre : le rat, le bœuf, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre, le singe, le coq, le chien et enfin le cochon.  Evidemment, on peut s’étonner que le chat n’ait pas daigné répondre présent. Mais il se dit que le rat mentit au chat en lui disant que le rassemblement serait plus tard. Le rat monta ensuite sur le bœuf pendant tout le trajet et souhaita la bonne année le premier à Bouddha, au moment où le bœuf allait le dire. Le chat partit trop tard et arriva en 13e position. C’est ainsi  que depuis, le chat et le rat sont devenus des ennemis naturels.

    Les chiens se satisfont quant à eux de leur onzième position. Ils savent qu’ils vont être à l’honneur ces douze mois prochains. Leur horoscope leur prédit courage et ténacité. Ajoutons cette précision : il nous faut reconnaître que les Chinois ne sont pas chiens puisqu’ils ont également adopté le calendrier grégorien en 1929. Comme quoi la mondialisation ne joue pas que dans un sens.

    Abandonnant notre écran d’ordinateur, nous avons eu la curiosité de voir si ce jour de Nouvel An avait des effets sur les chiens et chiennes du hameau. On ne vous garantit pas d’avoir tout bien compris, le langage canin n’étant guère plus accessible que le Mandarin sans traduction simultanée, mais nous vous restituons ce qui semble s’être dit au bas de la côte menant à l’île à bois, au pied d’un mur ayant ce vendredi matin des allures de Grande Muraille.

    Enfin, un vrai temps de chien

     

     


  • Commentaires

    1
    YB
    Samedi 17 Février à 15:58

    An aotroù kazetenner - ki labour,

    Pa ra yen ki eo an amser, gant plijadur meus lennet ho pennad-skriv dreist.

    Evit ac'h hanon, ho galleg zo chinezeg...E Breizh e komzer breizhoneg! (ne gemmeskit ket chineseg ha chineg).

    Bloavez ki mad!

    A galon

     

    Gerioù:

    - ki: chien

    - ki labour: bosseur- travailleur

    - yen ki: froid de canard (!)

    - chinezeg: chinois

    - chineg: clébard

     

     

      • Lundi 19 Février à 22:25


        良好 评论

        谢谢 

         

    2
    Fanette
    Lundi 19 Février à 12:14

    Me voici bien contrariée Cher Voisin,

    Comment me confondre avec un Shi Tzu.... bien que nous soyons cousins, je suis un LHASSA APSO, originaire moi aussi du Tibet (Lhassa capitale du Tibet)...........  le shi tsu a un museau plus court.... qui lui donne un air plus renfrogné...(et v'lan).

    L'erreur est humaine, sans rancune, nous allons continuer à garder nos bonnes relations de voisinage !!!

    F

     

      • Jeudi 22 Février à 08:38

        Chère Fanette

        Toutes mes excuses! Une simple erreur de traduction est à l'origine de ce malentendu, car il s'agit bien d’un "mal entendu". La mandarin ce n’est déjà pas facile à traduire instantanément, mais vouloir comprendre le peugué, ta langue d’origine, relève de l’impossible. Et puis, autant te l’avouer, je ne connaissais pas grand-chose concernant les races de chiens du Tibet. Aujourd’hui je sais que le Terrier tibétain a été compagnon des Daï Lama et que vous les Lhassa Apso, comme tes cousins  Shih Tzu et les Epagneuls tibétains aimez surtout vous ébrouer au pied du Bouddha. Peut-être aimerais tu d’ailleurs que l’on installât une statue de Bouddha sur la place du Crec’h ? Qui sait si cela n’aiderait pas Kermouster à se positionner sur la scène internationale. Ne ricane pas ! Kermouster, grâce à toi, pourrait ainsi devenir le porte-voix qui fait encore défaut  aux chiens du Tibet.

        J’imagine que tu sais déjà qu’il y a péril en la demeure. Cela m’étonnerait grandement, connaissant ta sagacité, que tu ne mettes pas à profit  ses périodes d’assoupissement pour accéder à l’ordinateur de ta maîtresse afin de consulter tes sites préférés. Sur oua.ouanadoo, par exemple, il y a une information qui a dû t’interpeller. Elle fait en tout cas le beuzz. Si cela t’a échappé, je te donne l’info :

        En 2019, c’est en Chine que va se tenir le World Dog Show. Les autorités chinoises viennent d’imposer à la Fédération Internationale Canine de classer les chiens tibétains comme races chinoises. Pékin ne souhaite pas  voir apparaître des drapeaux tibétains sur les stands de ce salon international. Pour les raisons que tu subodores bien évidemment. Est-ce que tu vas signer la pétition qui est en ligne sur change.org « We belong ti Tibet, not China ». Tiens nous au courant des évolutions de la situation et repense à cette idée d’un Bouddha s’élevant au-dessus de l’estuaire! Après tout, Kermouster est déjà mûr pour cela. Le hameau n’est-il pas devenu un centre important d’initiation au yoga et à la méditation.

        Sur ce, je te renouvelle tous mes excuses


        (Quinquié)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :