• Chapelle : une plaque de la Fondation Delestre

    Chapelle : une plaque de la Fondation Delestre

    L’affaire n’aura guère pris de temps. Un quart d’heure aura suffi aux ouvriers de la société Metafer de Plaintel  pour fixer, ce lundi 3 avril, la plaque d’acier sur la façade d’entrée de la chapelle. Cette plaque rappelle le soutien financier qu’a apporté la Fondation Pierre Delestre  pour la rénovation du vitrail. Via l’Association pour la recherche et la sauvegarde des sites du Trégor (ARSSAT) , cette Fondation, placée sous l’égide de la Fondation de France, a donné 800 € pour cette rénovation. Ce qui lui vaut le droit d’apposer sa marque sur l’édifice.

    Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer (chronique du 21 juin 2015) le rôle qu’a joué Pierre Delestre (1908-2010) dans la sauvegarde du patrimoine religieux du Trégor. Six chapelles auront pu bénéficier de ses largesses de son vivant. Aujourd’hui, c’est l’ARSSAT qui prolonge, à la demande de Daniel Delestre, son fils,  l’action de ce mécène, « discret et fortuné ». Ce ne sont pas moins d’une centaine d’édifices qui font l’objet de la sollicitude de cette association qui a pignon sur rue à Lannion.

     Pour Kermouster, la somme reste modique, compte tenu de la nature même  du chantier, mais l’ARSSAT peut se montrer beaucoup plus généreuse, comme nous l’a laissé entendre Jean-Jacques Lartigue, le trésorier de l’association venu superviser la mise en place de la plaque. Si le chantier de remise en état « à l’identique » impose un financement plus conséquent.

    Cette plaque est en soi un objet d’art. Elle a été réalisée en acier Corten, un acier à corrosion superficielle forcée, utilisé pour son aspect et sa résistance aux conditions atmosphériques. Façonnée depuis un an environ, son aspect rouillé ne s’altèrera pas plus. Sa mise en place répond, par ailleurs, aux critères imposés par la Direction régionale des arts et de la culture (DRAC). Les vis de support ont été installées dans les joints, la DRAC n’autorisant pas le perçage des pierres.

    C’est  le petit fils de Pierre Delestre qui a créé le dessin de base, gravé au laser dans le métal. C’est cette même plaque qui est installée sur toutes les chapelles ayant bénéficié des fonds de la Fondation Delestre. « Cette esquisse, a précisé Jean-Jacques Lartigue, représente la chapelle Saint Jeune de Plonevez Moëdec, la première chapelle restaurée par Pierre Delestre ».

    La famille Delestre a pris une part active au développement de Perros Guirec en tant que station balnéaire. Pierre Delestre aura été un grand témoin de la vie régionale, à travers ses écrits. On lui doit notamment Perros-Guirec 1900, naissance d’une grande plage, ainsi que Lady Mond, Maï la Bretonne.

     Pour en savoir plus sur l’ARSSAT :   http://arssat.info/

     

    Chapelle : une plaque de la Fondation Delestre

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :