• Assainissement : le rapport publié mardi 18 avril

    « Le rapport et les conclusions de l’enquête publique  seront diffusés sur le site de la mairie ce mardi 18 avril. » A défaut d’avoir pu assister au conseil municipal du jeudi 6 avril – mais cela n’aurait guère été plus fructueux compte tenu des règles qui régissent cette assemblée -  nous avons essayé d’obtenir des informations complémentaires à celles qui ont été publiées par voie de presse, informations qui suscitent plus de questions qu’elles n’apportent de réponse. Pour ce faire, nous avons contacté, par voie numérique, Loïc Cordon, l’adjoint aux travaux, lequel, au titre de Premier adjoint, a présidé, en l’absence du maire, cette dernière séance du conseil municipal.

    Nous voulions savoir si le rapport du commissaire enquêteur après avis du conseil municipal prenait en compte les réserves et suggestions émises par les Kermoustériens (nos précédentes chroniques) et comprendre le sens de la  déclaration du Premier adjoint qui laisse entendre que Lannion-Trégor-Communauté, qui gèrera sous peu les dossiers de l’assainissement, s’oriente vers un réseau de collection collective relié à une station d’épuration centrale.«  Par exemple, Kermouster, selon Loïc Cordon, pourrait être relié à la station d’épuration du bourg de Lézardrieux ou à celle de Lanmodez. »  (Ouest-France du 8-9 avril). Quid du projet tel qu’il a été soumis à l’enquête  publique ?  Loïc Cordon nous avait habitués à des réponses plus éclairantes. Il est vrai, que ce soir là, la priorité des priorités consistait à se donner les moyens d’agir au plus vite au niveau de l’assainissement du bourg. Ceci peut donc expliquer cela.

    Dans sa réponse, le Premier adjoint indique simplement que ce rapport émet des avis favorables pour la mise à jour du schéma directeur d'assainissement des eaux usées « assorti de 3 recommandations ». Sans plus de précisions !

    Il nous faut donc patienter jusqu’à mardi prochain pour connaître la nature de ces trois recommandations et peut-être chasser cette idée que le projet d’assainissement du hameau est, de facto, renvoyé aux calendes grecques, puisque c’est la nouvelle communauté territoriale qui aura la charge de le mener à bien, tout en y apportant de profondes et surprenantes modifications.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :