• A l'heure du Téléthon avec Chemins et prtimoine

    A l'heure du Téléthon avec Chemins et prtimoine

    Un temps de saison ? Après le fort coup de vent de la nuit de mercredi à jeudi, c’est bien le sentiment d’être entré dans l’hiver qui prévaut désormais. La couleur du ciel se montre très changeante. Ce samedi 25 novembre, il aura même fallu faire face à des bourrasques de grêle. Mais il n’y avait pas là matière à décourager les marcheurs de la Presqu’île et d’ailleurs. Ils étaient une soixantaine à avoir répondu à l’appel de l’association Chemins et Patrimoine qui organisait ce jour là, au départ de Kermouster, une marche au profit du Téléthon.

    Une boucle de quatre kilomètres, via Pommelin, pour celles et ceux dont les jambes n’en demandaient pas plus, quatre  kilomètres de rabiot, via Bodic, pour celles et ceux qui n’avaient pas encore le souffle coupé. Salués au départ, comme il en est ainsi désormais, par les cornemuses et bombardes des Sonerien an Trez, ils ont pris leur courage à deux mains et deux pieds pour servir la cause. Le ciel aura daigné faire  preuve de clémence durant la durée de l’épreuve.

    Pour ceux venus d’ailleurs, Robert Mouly a prêté son concours pour une visite guidée de la chapelle, malgré l’état de capharnaüm qui y règne : retable déposé, autel recouvert de plastique, ex-voto en cours de restauration à mille lieues de là. Il lui aura fallu trouver les mots pour donner à voir et à comprendre. Sauf contretemps de dernière minute, le grand vitrail de derrière l’autel ne devrait pas tarder à reprendre place dans son ogive de pierres.

    Ne brisons pas l’élan du cœur !

     Cela fait tout juste trente ans que l’Association française contre la myopathie (AFM) s’est associée à la Télévision pour financer des projets de recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires essentiellement. La recette de cette journée de marche ponctuée par une soirée festive, qui regroupa le soir quelques trois cents convives à la salle Georges Brassens, sera versée à cette œuvre.

    Un esprit de solidarité qui tranche avec les révélations de ces dernières heures selon lesquelles certains chirurgiens auraient la main un peu trop lourde puisque pratiquant  des opérations ne s’avérant pas indispensables. Idem avec certains généralistes qui réclament une consultation à 55€ en cas de découverte d’une maladie rare.  

     Le contribuable français, que l’on dit rétif face à l’impôt, montre qu’il est prêt à mettre la main au gousset dès qu’il s’agit d’aider à la recherche en matière de santé. Il serait bon que de l’autre côté, celui des professionnels on sache mettre un frein aux agissements de celles et ceux qui prennent quelques libertés avec les fondamentaux déontologiques du  serment d’Hippocrate. Il ne s’agit pas de demander à notre toubib de se montrer philanthrope au détriment de lui-même, mais de s’en tenir à ce qui nous semble relever de l’éthique. Une société « en bonne santé », c’est une société où tous ses membres conservent le sens de l’intérêt général. Ne brisons pas l’élan du cœur ! 

    A l'heure du Téléthon avec Chemins et prtimoine

     

    A l'heure du Téléthon avec Chemins et prtimoine

     

    A l'heure du Téléthon avec Chemins et prtimoine

     

    A l'heure du Téléthon avec Chemins et prtimoine

     

    A l'heure du Téléthon avec Chemins et prtimoine


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :